skip to Main Content

France : « Journée morte » des greffiers et avocats pour protester contre la réforme de la justice

Si personne ne s’oppose à la nécessité de moderniser notre justice, les associations du monde judiciaire belges et françaises revendiquent que ces réformes se fassent dans l’intérêt du justiciable. Il ne s’agit pas d’ « augmenter le nombre d’affaires traitées chaque jour par la justice sans augmenter ses moyens humains et matériels, et ce, en sacrifiant la qualité de la justice rendue » écrivait Sylvie Borrel membre du Syndicat de la magistrature. Créons une réelle concertation entre les politiques et les acteurs du monde judiciaire pour une justice qui reste au service du/de la citoyen.ne.

ASM-FR-Réforme-justice-Le Monde
Back To Top