skip to Main Content
Le 20 mars 2019, le monde judiciaire lance "66 jours pour sauver la justice"
ASM-Parlons justice à Gembloux

Depuis 2015, le 20 mars est devenue la « journée de la justice ». Cette année encore, les acteurs du monde judiciaire (magistrats, avocats, greffiers, personnel administratif) ainsi que tous les citoyens concernés, sont invités à faire entendre leurs voix en se rassemblant devant les palais de justice de chaque arrondissement.

Les actions sont décentralisées, également pour attirer l’attention sur les particularités locales, mais le mouvement est coordonné, au niveau national par les associations de magistrats (dont l’ASM, bien entendu), Avocats.be, l’Union des juges de paix et de police, la Ligue des droits humains,…

Ce jour-là, les audiences seront suspendues à 11h30 et les manifestants sont invités à se rassembler devant les palais, pour y afficher leur mécontentement. Ainsi, à Mons, un « cortège funèbre » sera organisé, en mémoire d’une justice délaissée par le pouvoir politique.

Mais la mobilisation ne s’arrêtera pas le 20 mars ! Ce sera le point de départ d’une grande campagne, couvrant la période de 2 mois qui nous séparent des élections fédérales (le 26 mai). L’ambition est d’organiser, au cours de ces quelques semaines, des événements aux quatre coins du pays, pour interpeller les différents partis quant à leurs programmes en matière de justice. Et, comptez sur nous, nous serons vigilants quant à la faisabilité des promesses et la concrétisation des paroles en actes (et en budgets !)

Toutes les informations relatives à la campagne se trouvent ici : http://www.66jours.be

Dans le cadre des séminaires pré-électoraux organisés par les partis politiques, le Premier Président de la Cour de cassation, M. Jean de Codt, a tenu un discours remarquable lors du forum du Cdh organisé le 16 mars 2019.

L’ASM s’associe pleinement aux propos tenus par M. de Codt à cette occasion.

L’exercice des fonctions régaliennes en Belgique

Back To Top