skip to Main Content

Intelligence artificielle.

L’intelligence artificielle fait couler beaucoup d’encre depuis de nombreuses années. Elle divise, aussi. Entre ceux qui espèrent qu’elle apportera vitesse et efficacité à un monde judiciaire qui en a bien besoin, et ceux qui s’inquiètent d’une justice guidée par des algorithmes, le débat reste ouvert, alors que certains pays européens tentent le coup.

Un résumé de quelques points de vue phares et de la position de l’ASM, ici : sur le site Sudinfo

ASM-logo Commission Pour L'efficacité De La Justice (CEPEJ)

Charte éthique européenne d’utilisation de l’intelligence artificielle dans les systèmes judiciaires

Fin décembre, la Commission européenne pour l’efficacité de la justice (CEPEJ) du Conseil de l’Europe, a adopté le premier texte européen énonçant des principes éthiques relatifs à l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) dans les systèmes judiciaires. Consciente que l’IA représente « des bénéfices escomptables lorsqu’elle est/sera utilisée pleinement au service de l’efficacité et de la qualité de la justice », la Commission subordonne son usage à plusieurs principes (respect des droits fondamentaux, non-discrimination, qualité et sécurité, transparence, neutralité et intégrité intellectuelle et maîtrise par l’utilisateur).

ASM-logo Commission pour l'efficacité de la justice (CEPEJ)

Voici le lien vers la CEPEJ

Voici des liens utiles pour comprendre les véritables enjeux de l’intelligence artificielle,  parfois éloignés des films de sciences-fiction :

– Intelligence artificielle et intelligence naturelle sur radio.amicus

– « La justice aux mains des machines ? »- Antoine Garapon à la MSH-ULB

 

Back To Top